• Bilan NaNoWriMo 2017

    Salutations! (Oui j'aime bien dire ça maintenant, ça évite le choix entre bonjour et bonsoir, et quand "salut" semble trop familier =P ).

    Je n'en ai pas trop parlé ici mais je me suis à nouveau lancé dans l'aventure du NaNoWriMo cette année, pendant le mois de novembre qui vient de passer, d'où ce retour du 1er décembre (qui risque de se finir le 2 vu qu'il est 23h40 au moment où j'écris, et même 23h41 maintenant, bref).

    Comme pour le Lexembre, vu que j'en ai déjà parlé sur ce blog, j'ai la flemme de répéter pour les gens qui débarquent, donc je vous invite à aller voir cet articlecelui ci ou encore celui là, et pour le reste internet est votre ami!

    Et donc, qu'ai-je écris cette année? Ben de la fanfictions de Détective Conan, pour ne pas changé d'il y a deux ans. Oui parce que l'année dernière j'avais tenté un "projet mosaïque" (voir l'article en question, c'est le 2ème dans le paragraphe du dessus) mais, hum, ça n'avait pas été un franc succès. Ce qui ne veut pas dire que ça ne peux pas marcher, mais j'avais pas envie de retenter. Et je me sentais pas non plus de me relancer dans de la fantasy (pourtant j'ai déjà tenté deux fois, dont une en atteignant et dépassant les 50k).

    Mais voilà, en ce moment je suis à fond sur DC, donc j'ai écris sur DC. J'ai eu des hauts et des bas, surtout des bas au début vu que j'étais chez ma mère et n'ai donc pas trop pu écrire et que j'ai mis un moment à rattraper le retard que ça a causé, puis j'ai pris de l'avance, qui m'a servit pendant une convention, bref, des hauts et des bas quoi.

    Mais pas que au niveau des stats et du nombre de mots par jours, mais également niveau mental. Il y avait des moments où j'avais ce qu'il fallait de motivation et d'inspiration, et d'autres où j'étais plus en plein questionnements existentiels.

    Il faut dire que j'ai abordé mon choix de projet pour le NaNo un peu à l'arrache. Je ne me souviens plus ce qu'il en était les années précédentes (faudrait que je vois les articles que j'ai écris sur le sujet qui traînent), mais fin octobre, je me doutais très fort que j'allais écrire du DC, mais je ne savais pas quoi exactement, et j'ai eu l'idée de base de la fic dans une rêvasserie matinale pas longtemps avant le début du NaNo (si je dis pas de connerie, ça fait tout juste plus d'un mois et je suis déjà plus sûr).

    Autant dire que j'ai construit la trame de la fic à l'arrache, avec pas mal d'impro, alors que j'avais des idées de fics un peu plus anciennes qui traînaient. Et ce côté "impro presque totale" m'a fait très bizarre tout le long du NaNo.

    La dernière fois que j'ai écris du DC, j'avais écris deux histoires en parallèle dès le début, et c'était deux idées qui me trottaient dans la tête depuis un moment. Donc même si j'avais pas forcément écrit de trame, le projet avait quand même un peu mûrit dans ma tête. Les deux avaient même déjà bénéficié de "faux lancement", aka j'avais commencé à écrire le début de la fic, plus ou moins sur un coup de tête (bon, comme souvent), mais j'ai très vite abandonné les dits débuts. Notamment car c'était des débuts non conformes à mes attentes pour une raison X ou Y (à cause de changements dans mes idées par ex), mais des débuts quand même (absolument pas repris pour le NaNo du coup, et c'est amusant de voir les différences, mais je m'égare encore).

    Là, non, j'ai écris tout un NaNo sur une idée que j'ai eu du jour au lendemain, ce qui m'a rendu beaucoup moins sûr de moi, plus hésitant sur ce qui allait se passer ensuite etc... Moi qui me pensait panster (personne qui improvise totalement), je me rend compte que mine de rien, pas tant que ça. Même sans avoir un plan définit chapitre par chapitre des évènements, j'ai des fiches de perso, enfin d'OC, au moins avec les noms prénoms des persos originaux de la fic (même s'ils ont peu d'importance, comme la victime & cie), et parfois quelques infos en plus, entre autre. Et j'aime avoir mes petites idées dans ma tête, et j'ai souvent besoin de noter deux trois trucs (surtout pour une des fics d'il y a deux ans, qui impliquait un code).

    J'ai pas encore relu ma fic, mais pendant l'écriture j'en retiens vraiment cette sensation d'incertitude et d'être un peu perdu, l'impression d'écrire un truc mauvais (pas lié qu'à ça d'ailleurs, mais aussi aux, hum, évènements décrits).

    L'autre point un peu frustrant c'est que j'hésitais à ce que ça soit le début d'une histoire beaucoup plus importante et épique, type fin de la série (mais pas forcément), et j'y ai finalement renoncé, mais du coup je n'ai pas pu aller jusqu'aux 50k avec cette fic, elle s'est terminée autour de 5k avant.

    Du coup j'ai commencé un OS pour occuper les derniers jours et milliers de mots à écrire jusqu'à 50k, et j'y suis arrivé. Mais un des buts de ce NaNo, et du choix de n'écrire qu'une fic de DC cette fois, c'était d'essayer d'écrire une fic longue, si possible minimum 100 pages (pourquoi, je sais pas, mais je veux en écrire une un jour). Mais plusieurs trucs, dont le choix même d'une idée récente, ont fait que ben finalement non, ça ne sera pas celle-ci.

    Y'a pas vraiment de conclusion à cet article. C'est pour ça que j'écris dans le racontage de life. J'ai blablaté à certains endroits du net sur le NaNo, participé à des write in très sympas dans ma ville, qui étaient d'ailleurs très motivants et productifs, mais je voulais synthétiser mes ressentis pendant cette édition 2017 du NaNoWriMo. Je suis aussi un peu rassuré d'avoir réussi à atteindre à nouveau les 50k après mon foirage de l'année dernière.

    J'aurais pu écrire un peu plus régulièrement sur ce blog pendant le NaNo pour en parler, et même annoncer l'évènement, mais je sais pas, j'y ai pas pensé. Enfin ce n'est pas grave, tant pis!

    Malgré mes interrogations et frustrations, il n'empêche que je suis quand même arrivé au bout et que j'ai dépassé les 50k! J'ai même terminé l'idée en question, il ne manquera plus qu'une relecture (attentive) avant de pouvoir la poster.

    Il faudra que je termine l'OS commencé (également prit sur une idée à l'arrache, c'était soit ça soit commencer une autre fic longue et j'en ai assez en cours he ), si possible pas dans 6 mois, et idem, relecture avant de le poster, mais j'ai bon espoir, même si j'y ai pas retouché aujourd'hui. Il faudrait quand même que j'essaie de prendre l'habitude de continuer à écrire un peu tous les jours car si je prends trop de jours de pause, après je vais oublier me connaissant!

    Bref, et vous, avez vous participé au NaNo? Si non, ça vous tenterait? :3 Et félicitation si y'a des gens ayant participé un jour qui passent dans le coin! <3 

    Et oh my, j'ai écris plus que je ne le pensais! Et comme prévu, le temps d'écrire tout ça, on est le 2 =P 


    votre commentaire
  • Bilan Inktober 2017 et récap' dessinsSalutations!

    Hé oui, quasiment un mois après, je me décide enfin à faire cet article qui me trottait dans la tête depuis fin octobre : un bilan (suivit d'une liste des liens des différents articles/dessins histoire de pouvoir retrouver tout ça plus facilement).

    Comme vous l'aurez facilement remarqué, je n'ai pas terminé le défi. Je n'ai pas fais le bon nombre de dessin, sans parler de les faire dans les temps, ni réellement un par jour, et je ne compte pas faire ceux qui manquent. La prochaine fois, j'espère.

    Mais j'ai quand même trouvé ça très sympa et intéressant à faire. Je dessine très ponctuellement en général (même si comme pour beaucoup de choses, parfois j'ai des pics de motivation). Je risque de ne pas redessiner tout de suite (en tout cas j'ai pas souvenir d'avoir déjà redessiné depuis mon dernier dessin pour l'Inktober), mais ça m'a permit de m'y remettre un peu et d'expérimenter deux trois trucs, ce qui est toujours bon à prendre.

    J'ai toujours énormément de progrès à faire en dessin, mais beaucoup d'autres centres d'intérêts et pas assez de temps pour le faire. Je regrette pas d'avoir prit comme thème principal Détective Conan aussi, même si pour certains thèmes ça n'aide pas trop. Je ne le referais p't'être pas l'année prochaine ceci dit (ce qui n'empêcherait pas de faire autant de dessins liés à DC que je veux au final).

    Et j'ai pas trop d'autre truc à dire en fait. En résumé, c'était sympa, j'le referais, en essayant de faire mieux (et si j'ai le temps, de travailler vraiment les dessins et notamment les proportions et l'anatomie).

    L'image d'illu est un des dessins fait pendant l'Inktober, car j'avais la flemme d'en chercher un que j'avais pas encore posté et je trouvais ça plus logique d'illustrer avec un dessin fait pendant l'Inktober 2017, et celui-ci pourrait être une métaphore de moi pendant le défi he

    Pour le récap' :

    Jour 1 : Rapide

    Jour 2 : Divisé

    Jour 3 : Poison

    Jour 4 : Sous l'eau

    Jour 5 : Long

    Jour 6 : Épée

    Jour 7 : Timide

    Jour 8 : Tordu

    Jour 9 : Crissement

    Jour 10 : Gigantesque

    Jour 11 : Courir

    Jour 12 : Brisé

    Jour 13 - CoAi

    Jour 14 : Déterminé

    Jour 15 : Mysterious

    Jour 16 : Gros

    Jour 17

    Jour 18 : Sale

    Ah, et note à moi même : l'année prochaine, penser à poster mes dessins en rapport avec DC sur les groupes FB appropriés (idem forums & discord), ça pourrait être sympa (et m'aider en cas de panne d'inspi).

    Et maintenant, go terminer le NaNoWriMo 2017!


    votre commentaire
  • Les noms de créatures, de peuples et de personnages en fantasy

    Ou "Faut-il appeler un elfe un elfe?"

    Oui je sais, le titre comme le sous-titre sont chelous, et l'article est pas forcément bien placé, mais comme c'est du blabla assez subjectif bien qu'argumenté, bon, on va dire que ça passe (de toute façon comme d'hab' hein, c'mon blog, j'vais bien c'que j'veux dessus, tout ça).

    Du coup, c'est quoi cette histoire de noms? Tout simplement, l'autre jour (y'a déjà un p'tit moment maintenant, plus d'un mois), une amie m'a fait un retour après avoir lu les bouquins de Pierre Bottero (La Quête d'Ewilan, les Mondes d'Ewilan et le Pacte des Marchombres en tout cas, me semble), et avait dit qu'elle aimait pas trop les romans de fantasy où, comme dans ceux précédements cités (dont l'image représente des persos au fait), il y avait des mots un peu exotiques de partout pour "donner l'air plus fantasy" alors que d'autres existaient déjà, sachant qu'à ses yeux c'était en plus, dans le cas de noms de personnages par exemple, plus dur à retenir.

    Entendre ça m'a pas mal travaillé, déjà parce que Pierre Bottero étant un peu mon écrivain préféré (oui, rien que ça), j'avoue que ma tolérance aux critiques sur ses bouquins, surtout ses trilogies, est plutôt faible (oui je sais c'est pas bien mais chut). Mais y'avait pas que ça, et comme j'ai fini par mettre le doigt dessus, je voulais le partager histoire de mettre ça au clair dans ma tête. Et par ces paragraphes je viens de justifier la présence de cet article dans le "racontage de life" vu que j'ai quand même bien raconter ma vie pour introduire le thème du jour x)

    Et du coup, pourquoi je suis pas d'accord? L'idée de mon amie, c'était que les Faëls, au font, c'était des elfes et qu'on aurait pu les appeler ainsi, que les marchombres sont l'équivalent des voleurs (gros grincement de dents de ma part), que les Frontaliers sont des Nordiques, les Raïs des Orques et que les noms du bouquins, Duom, tout ça, sont assez dur à retenir (tellement que j'arrive à sortir que celui-là spontanément si on exclus Ewilan et ceux, comme Maniel ou Edwin, qui ont des noms pas si étranges que ça pour nous).

    En fait pour tout ce qui est noms de personnages (et pour le reste mais cet argument vaut surtout pour les personnages, pour le reste j'en ai un autre), je trouve que ça donne sa "saveur" à l'univers. Pour quelqu'un qui lit de la fantasy, ça peut paraître étrange, mais j'aime bien le réalisme, et un peuple qui vit séparé de notre monde (même s'il en vient) depuis un bail, ben logiquement ils utiliseront pas les même prénoms et noms de famille que nous. Quant à ceux qui y ressemblent (Edwin, Maniel), on peut suggérer que ça vient de restes ou tout simplement du fait qu'y a toujours des contacts entre les deux mondes. Bon après qu'ils parlent toujours la même langue (non parce que français et alavirien sont très clairement intercompréhensible, je sais même pas si on peut parler de dialecte, y'a juste quelques expressions de différence), c'est vrai que c'est un peu bizarre, m'enfin ça reste de la fantasy. Tout ça pour dire que perso j'aime bien, ça donne une "musique", un peu commune entre les noms des gens et les noms de lieux dans l'univers.

    Pour le reste, déjà y'a ce que j'ai dis plus haut mais aussi que ça permet d'être plus précis. Je m'explique, les elfes, c'est comme les vampires et les loup-garous, en vrai y'a plein de variantes. Les elfes clichés sont plutôt grands, fins, élégants, proches de la nature, doués à l'arc et plutôt pâles. L'image cliché de l'elfe varie peut-être selon les gens mais ils sont souvent dans des sociétés assez structurées. Ben les Faëls non, ils ont certes les oreilles pointues, mais ils vivent dans la nature sans en être plus proches que d'autres (bon y'a bien des Faëls qui ont des capacités particulières, comme celle qui chantait à l'oreille des chevaux, mais si ça se trouve c'est une variante du chant marchombre, donc pas forcément propre aux Faëls), leur société est pas du tout hiérarchisée, ils sont petits, sombres de peau (très), et bon, ok, ils sont doués à l'arc. Il n'empêche qu'en disant Faël, t'as pas besoin d'expliquer qu'est-ce qu'ils empruntent au cliché de l'elfe. En plus, léger spoil mais y'a vraiment des elfes dans l'univers, mais qu'on ne voit pas dans les trilogies, d'où l'intérêt de donner des noms différents.

    La même chose marche avec les autres peuples, chacun a des caractéristiques pas tout à fait identiques au cliché, du coup le nom différent me paraît justifié, et de toute façon on peut faire soit-même les parallèles avec les codes récurrents de la fantasy.

    Bon, je sais pas si j'ai très bien exprimé ce que je voulais dire, mais au moins c'est fait, je retoucherais peut-être le texte plus tard. A plus ^^

    HS : argh, pourquoi dans la plupart des illus d'Ewilan les persos correspondent pas aux descriptions données dans le bouquin? Duom il est sensé être CHAUVE punaise (mode pinaillage on)


    votre commentaire
  • Bénévolat aux Geek Faëries en 2017

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est la troisième année que j'ai été aux Geek Faëries, et la seconde où j'y vais en tant que bénévole, et je voulais faire un petit point sur le fait d'être bénévole en convention et surtout aux GF (surtout que je n'ai que les GF en terme d'expérience en tant que bénévole).

    Bien sûr, le bénévolat ne convient pas à tout le monde, ça prend beaucoup de temps et d'énergie et on est pas rémunéré (m'enfin dans le cas des GF on est nourrit et a un endroit où mettre sa tente, je suppose que c'est un minimum syndical mais je suis pas sûr, j'y connais rien). Mais ça a des avantages, et c'est ce dont je voulais parler ici.

    Déjà, je trouve l'ambiance particulièrement bonne. Bien sûr, y'a des hauts et des bas, des moments de stress, on ne s'entends pas bien avec tout le monde, mais globalement y'a une ambiance chaleureuse (câlins!) et d'entraide, et on y fait, je trouve énormément de rencontres. On peut croiser des gens à un festival mais selon le contexte de la rencontre, notre humeur, notre "sociabilité" (entre autre), on va plus ou moins se lier et généralement on croise quelques personnes sans passer tout le festival avec. Là, déjà quand on est présent au montage et démontage on a plus le temps de rencontrer les gens mais on les côtoie également plus, et comme on fait des tâches ensemble on s'entraide.

    Là encore, y'a des gens avec qui on a du mal, parfois des engueulades, mais aussi énormément de bonnes choses. On y rencontre des gens géniaux, et parfois ça fait vraiment du bien. On retrouve aussi des bénévoles avec qui on a sympathisé l'année précédente, et perso les retrouvailles je trouve ça quand même assez sympa, et c'est assez spécifique aux GF.

    Et puis il y a le côté "ah, alors ça fonctionne comme ça". J'avais la curiosité de voir l'envers du décor, et c'est instructif, et pas seulement parce que ça apporte des compétences (comme savoir monter et démonter un barnum), mais aussi parce que ça aide à avoir de l'humilité quand, en tant que visiteur, on râle du retard d'ouverture du festival ou autre truc qu'on comprend beaucoup mieux quand on est du côté bénévole.

    Il y a aussi un truc que j'ai pu constater cette année, c'est que d'un point de vue féminisme inclusif, même si c'est pas parfait (y'a toujours des réflexions sexistes & cie qui traînent), c'est quand même plutôt safe, côté bénévoles en tout cas, notamment niveau transidentité, les gens ont beau ne pas forcément être renseignés, ils vont généralement se corriger une fois l'erreur de pronoms relevées, et peuvent se montrer curieux devant ce sujet dont ils ignorent tout (et je ne parle pas là d'une curiosité malsaine).

    Bref, je fais court pour déjà éviter de raconter trop tout en détail et aussi parce que ben y'a des truc que je peux pas raconter non plus, mais c'était vraiment une expérience chouette cette année encore et si ça vous tente, hésitez pas, on était pas assez cette année =P

    Des câlins!


    4 commentaires
  • 1ère séance de plateau (Permis moto)

    Yo!

    Comme souvent, j'ai délaissé ce blog un p'tit moment, mais me revoici pour vous raconter ma vie! (Ho la belle rime pas prévue).

    Comme vous l'aurez normalement compris avec le titre et la miniature, aujourd'hui j'vais vous causer permis moto! Bon j'vais essayer de faire court car j'aimerais aller pioncer bientôt, mais j'y crois moyennement.

    Alors, je passe mon permis maintenant parce que mon emploi du temps me le permet, qu'il risque de moins me le permettre à l'avenir, et aussi que parce que mon code est toujours valide via le permis voiture passé y'a environ 3 ans, donc il est encore valide 2 ans normalement. Pour rappel, quand tu passes le code tu as 3 ans pour passer un permis, et une fois ce permis passer tu as encore 5 ans pour passer un autre permis, sinon tu dois te retaper le code (ce qui économise du temps, environ 200€ et ça évite de se retaper un truc chiant).

    Mais du coup je peux pas passer le permis A directement à cause de mon âge. Oui parce qu'avec la réforme faut soit avoir le permis A2 depuis plus de 2 ans et faire une formation, soit passer direct le permis A mais seulement si tu as au moins 24 ans. J'aurais 22 ans cette année, donc c'est foutu, si j'attends d'en avoir 24 mon code sera plus valide. Bon après les 200€ économisés avec le code passent dans le stage à faire pour passer du A2 au A mais je trouve ça plus acceptable disons.

    Le truc c'est que je serais limité en cylindrée dans les motos que je pourrais conduire du coup pendant les 2 premières années.

    M'enfin tout ça pour le moment on s'en fou, le permis je l'ai pas encore, je sais pas si j'aurais une moto tout de suite après, tout ça, c'était plus pour le blabla de base.

    C't'un bazar quand même le permis moto, il faut plein d'équipement qui coûte, il faut le dire, plutôt cher. Pis certains des équipements doivent absolument être certifiés, sinon tu peux pas passer le permis (au pire tu peux te faire prêter mais bon, si tu veux ta propre moto c'est mieux d'avoir ton propre matos, surtout que si tu peux pas te payer l'équipement d'où tu peux te payer le permis et la moto x) ). Du coup là faut que je rachète des gants car visiblement ceux que j'ai sont des gants de ski donc pour la moto ça va pas (vu leur tronche j'aurais pas dit m'enfin).

    Mais comme prévu je blablate, je blablate, et je vous ai toujours pas parlé de ce que je voulais vous dire à la base : comment que ça s'est passé?

    Ben franchement, bien. Pourtant il a flotté pendant les 2h que ça a duré, mais franchement, osef, le moniteur, prof, bref je sais pas comment l'appeler, m'a bien fait sentir que la moto déraperait pas, du coup j'avais confiance (surtout que au pire ça dérape en virage, pas en ligne droite, et en virage comme tu vas à deux à l'heure tu poses le pieds et c'est bon, rien de bien méchant). J'ai même pas fait tomber la moto une fois (m'enfin pour avoir un peu conduit celle de mon père sur un parking, pour le coup là j'l'avais faite tomber ^^').

    C'était progressif, on commence par du blabla sur le permis moto (flemme de tout répéter ici, j'ai l'impression d'en avoir déjà trop dit), puis il montre les commandes, dit les règles de bases (ne jamais relâcher l'embrayage d'un coup etc...), ensuite on fait plusieurs exos pour s'habituer à la position de conduite, aux commandes, à la moto et tout, on apprends à faire des virages, et petit à petit on commence à faire des bouts des différents circuits qu'on aura à l'épreuve plateau.

    Oui parce que, ça j'me sens obligé d'en parler, mais pour passer le permis moto, si on omet le code, y'a deux épreuves, plateau (min 8h) et circulation (min 12h). On commence par plateau et y'a plusieurs circuits qu'on doit savoir faire (avec pour chaque "circuit" deux possibles, mais en fait c'est juste le miroir du 1er). Bon c'pas très clair mais OSEF c'pas le sujet, mais en gros faudra faire ces différents circuit (mais seulement un sens sur deux à chaque fois) au moment de l'épreuve plateau, et aussi réciter des fiches à apprendre par cœur, entre autre.

    Bon, à la fin, comme c'est nouveau et que ça demande de la concentration, forcément tu fatigues, la pluie devait pas aider, j'm'en rendais pas compte mais j'avais pris un peu la flotte quand même, du coup j'avais l'impression de faire n'importe quoi. Mais c'était quand même très sympa, j'ai bien aimé les sensations même si je sens bien que je maîtrise pas encore trop la machine et ce que je peux faire avec. Mais même si j'ai beaucoup de trucs à améliorer c'était quand même très cool et j'ai hâte pour les prochains cours (hélas pas avant la semaine prochaine). Et mon prof m'a un peu remonté le moral en disant qu'il avait vu des gens avoir besoin de 6-8h pour faire ce que j'avais réussi en 2h.

    Par contre si vous voulez le passer aussi, hésitez pas à prendre une espèce de balle à presser avec votre main gauche (comme celle qu'y donnent au don du sang) et à vous entraîner avant, ça devrait aider, parce qu'au bout de 2 heures à jouer avec l'embrayage on le sens quand même un peu passer aussi!

    Et voilà, j'vois pas trop quoi dire d'autre sans répéter ce que m'a dit le prof, j'ai déjà beaucoup blablaté en expliquant des trucs de base ^^' J'oublie p't'être des choses. Ah oui, et j'étais sur une Yamaha MT, c'est plutôt cool! Y'en a une débridée aussi mais j'étais sur la bridée ce coup-ci.

    Et c'est (enfin) fini, je referais p't'être des articles pour raconter la suite de mon permis moto, en espérant que je m'y prenne à un moment où j'ai pas peur de prendre le temps de faire un pavé =P Si vous avez des questions, n'hésitez pas (sinon internet est votre ami).

    A plus!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique