• La fin de l'Organisation - Chapitre 2 - DC Fanfic

    La fin de l'Organisation - Chapitre 2 - DC Fanfic

    Chapitre 2 : Un face à face inattendu

     

    Conan s'arrêta quelques instant pour réfléchir. Il était sûr que si Gin était descendu, c'était là qu'il se trouvait. Cependant... Soudain, il se donna une tape sur le front. Mais quel idiot! Pensa-t-il. Je le suis comme ça jusqu'ici, et puis j'arrête? Décidément, je réfléchit trop! Ça ne m'aidera pas si jamais je le croire! Finalement, je me demande si je n'aurai pas mieux fait d'écouter Ai, pour une fois! Il leva les yeux au plafond. Il ne devait plus être très loin du bout de la salle. Il n'avait plus entendu de bruit jusqu'ici non plus. Néanmoins, il fit demi-tour après avoir jeté un coup d'œil au sol autour de lui. Cela faisait deux fois déjà qu'il oubliait de se servir des empreintes de pas pour suivre son homme, et il se demandait sérieusement pourquoi, car cela ne lui ressemblait pas beaucoup. Il se remit en marche pour regagné l'entrée de la salle, s'empêchant de regarder par terre pour être tenté de suivre une quelconque piste tant qu'il ne serait pas revenu à son point de départ.

    Malheureusement, il n'y pas loin, et pour cause : il venait de sentir le canon d'une arme à feu se poser contre sa tête, derrière lui.

     

    Ai se figea alors qu'elle avait déjà saisit son badge. Une petite seconde, il lui fallait d'abord réfléchir avant de faire quoi que se soit. Elle venait de se rappelée le moment où les DB les avaient contactés, alors qu'ils allaient se séparés. Si jamais elle contactait le garçon au mauvais moment, il risquait gros. Surtout qu'elle l'aurait sans doute appelé «Kudo» si elle n'avait pas pris le temps de réfléchir. Or, si Gin l'avait entendue, il aurait peut-être eu des doutes. Car la scientifique le savait, elle et Conan n'avaient pas exactement l'air d'enfants normaux, même si ils en avaient l'apparence. Mais d'un autre côté, elle voulait informé le détective de ses découvertes et du danger qu'il courait.

    Eh oui! Puisque Gin n'était pas ici, alors il devait être dans les sous-sols, là où Conan était allé. Ai décida d'aller le retrouver, priant pour que Gin soit déjà parti, et sa peur toujours présence.

    La jeune fille jeta un dernier regard à la scène et se dirigea vers la porte conduisant aux escaliers. Une fois passé cette dernière, elle descendit les marches le plus vite et discrètement possible, pour ne pas attiré l'attention d'éventuelle autres visiteurs du bâtiment.

     

    «Alors, gamin, on joue aux détectives?»

    Gin! Le garçon ne bougea pas. Il venait de comprendre qu'il avait fait une grosse erreur. Trop concentré sur sa filature, il n'avait pas pensé à surveiller ses arrières, à vérifié que lui-même n'était pas suivit. Et voilà où ça le menait. Autant dire que la situation était assez critique. C'est alors que la voix de l'homme en noir s'éleva à nouveau :

    «Tu sais, je suis en général assez doué pour remarquer ceux qui me filent, mais je dois avoué que pour un gamin, tu t'en sort étonnamment bien...»

    Et merde! Ça m'apprendra à faire plus attention la prochaine fois! Cette fois, Conan était bel et bien coincé. Cependant, une chose l'étonnait : lui et Ai étaient entrés plusieurs minutes après lui, alors comment avait-il pu remarqué qu'ils l'avaient suivit? Cependant, l'intéressé lui donna lui-même la réponse :

    «Quand je suis entré dans le bâtiment, j'ai senti qu'on m'observait. Alors, pour être sûr de ne pas être suivit, j'ai continué à marcher normalement, mais en m'arrêtant parfois plusieurs minutes. Ce genre de détail n'était pas facilement visible sur les empreintes de pas, il était pratiquement impossible de s'en rendre compte sans étudier minutieusement les empreintes. Cependant, j'aimerais bien savoir pourquoi un gamin comme toi m'a filé. Et il me semblait aussi être suivit par deux personnes. Enfin, je te conseil de rapidement répondre à ces questions, si tu ne veux pas que je m'y emploie par la force.»

     

    Gin était plutôt surpris. Dès le début, il avait compris être suivit. Mais il était loin de se douter que c'était un gamin qui le filait. En temps normal, il l'aurait sans doute tué sans aucune hésitation, et sans même posé de question. Mais ce gamin-là n'était pas normal. On aurait dit un détective en filature plus qu'un véritable gosse. Et puis, il l'avait écouté, non loin de l'entrée des escaliers. Il ne c'était pas beaucoup approché par soucis de discrétion, mais il avait alors été sûr d'être suivit par deux personnes, et les voix qu'il avait entendu étaient celle d'un garçon et d'une fille, même si il n'avait pas compris ce qu'ils avaient dit. A ce moment là, il ne savait pas encore que ses «poursuivants» étaient des enfants.

    Et puis, la voix féminine lui avait rappelé la voix d'une autre personne, une personne qu'il recherchait depuis longtemps : Sherry.

    Gin ne savait pas si ce gamin avait un quelconque rapport avec cette traîtresse, mais il préférait en avoir le cœur net. Si il réussissait à trouver et à exécuter Sherry avant la fin de la journée, il aurait régler un bon nombre de choses.

    Mais, pendant qu'il avait suivit l'enfant, il lui avait aussi trouvé comme un air de déjà vu. Il ne ressemblait à aucune personne de sa connaissance, il n'empêche qu'il était persuadé de...

    Mais oui! C'était le gamin qui était intervenu devant l'Agence Mouri, au moment où Chianti et Korn allaient assassiné ce dernier. D'ailleurs, après l'intervention d'Akai, Shuichi il avait trouvé quelque peu étrange que le gosse arrive pile au moment où ils allaient tiré. Avouez quand même que c'était un hasard plutôt surprenant. Cela renforçait l'idée qu'il devait y avoir du Sherry là-dessous. Mais il lui semblait qu'il y avait autre chose encore. Aussi avait-il décidé de ne pas tuer le gamin avant de tout savoir à ce sujet, qu'importe les méthodes qu'il devrait employé pour le faire parler.

     

    Ai s'arrêta, haletante, devant la porte du dernier niveau des sous-sols. Un écriteau indiquait la chose suivante : «Salle des Machines». La jeune fille fronça les sourcils, puis elle se décida à entrer.

    Elle referma doucement la porte derrière elle, puis elle se retourna pour voir la même salle que Conan un peu plus tôt. Elle fit quelque pas, puis elle scruta le sol pour savoir vers où il était parti. Elle n'eut pas le temps d'examiner les traces longtemps.

    «BANG!!!»

    Un coup de feu retentit, faisant sursauter la petite. Elle compris alors que Gin avait dû trouver Conan, ou inversement. Quoi qu'il en soit, elle se félicitait de ne pas l'avoir contacté avec le badge un peu plus tôt. Elle se précipita vers l'endroit d'où venait le coup de feu, espérant qu'il n'était pas trop tard...

     

    Conan tomba à terre. Au début, il ne compris pas ce qui venait de se passé. Puis une douleur dans sa jambe droite lui fit comprendre que Gin venait de lui tirer dessus. Le sang commençait déjà à colorer de rouge son pantalon blanc. Le détective grimaça de douleur, puis il tenta tant bien que mal de se redresser pour voir l'étendue des dégâts. Cela lui rappelait la fois où il avait été touché au niveau du ventre, dans cette fameuse grotte, avec les DB. Au final, il ne s'en était sorti que grâce à Ran, qui lui avait alors donné de son sang pour qu'il puisse survivre. Sauf que cette fois là, il était vraiment en mauvaise position. Quand à sa montre à fléchettes, inutile de penser à l'utiliser contre un assassin comme Gin. Surtout qu'il avait remis le viseur à sa place au bout de quelques minutes, trop occupé à savoir où était l'homme en noir qu'il suivait. Malheureusement pour lui, c'était lui qui l'avait retrouvé en premier. Il avait un net désavantage, et n'osait pas orienté ses pensées du côté d'Ai. Il espérait juste qu'elle continuait les rechercher de son côté. Si jamais elle venait à être vue par Gin, ils auraient de sérieux ennuis, et tous leurs proches aussi.

    Quand à la raison du coup de feu, il c'était produit sans aucune raison apparente. Cependant, il était vrai que Gin n'avait pas tiré pour rien. Il avait préféré s'assurer tout de suite que le gosse ne pourrait pas s'échapper avant qu'il n'en ai finit avec lui. L'homme s'approcha du garçon, ses cheveux blanc voletant derrière lui. Il pointa à nouveau son arme sur Conan et lança :

    «Si tu me révèle tout sans discuter, peut-être que je te laisserait la vie sauve, qui sais?»

    En vérité, Gin n'avait pas l'intention d'épargner qui que se soit, et le détective en avait bien conscience. Il n'avait rien dit depuis le début, et l'homme en noir commençait à perdre un peu patience. Cependant, le garçon savait qu'il n'avait pas le choix. Il tenta un argument bidon, dont il n'ignorait pas qu'il serait inefficace pour le sortir de là, mais sait-on jamais.

    «Je ne vous suivais que pour m'entraîner, c'est tout! Je ne savait pas que...»

    «BANG!!!»

    Le coup siffla aux oreilles du garçon. Gin avait tiré non loin de sa tête, pour bien lui faire comprendre qu'il valait mieux qu'il dise la vérité le plus vite possible...

    «Ne me prend pas pour un imbécile, gamin! On ne suis pas les gens pour s'amuser! Tu...»

    Un mouvement le fit s'interrompre. Une autre personne venait d'arrivée juste devant lui. Un sourire froid et sadique apparu sur son visage. Un sourire de tueur.

     

    «BANG!!!»

    Un deuxième coup de feu? Mais qu'est-ce qu'il se passe? Kudo, mon dieu, qu'est-ce que qui as fait depuis qu'on s'est quitté?! Ai s'arrêta un instant, essoufflée. Elle avait du mal à se dirigée entre toutes ces machines, dont l'usage lui échappait. Enfin, si elle les avaient observées plus minutieusement, elle aurait sans doute pu découvrir à quoi elles servaient, mais autre chose la préoccupait pour l'instant. Il fallait absolument qu'elle retrouve ce détective obsédé des enquêtes qu'étais Conan. Surtout que là, il ne s'agissait pas d'une enquête ordinaire.

    Cependant, la seconde détonation avait permis à la jeune scientifique de savoir à nouveau dans quelle direction aller. De plus, elle avait empreinté le même chemin que le garçon un peu plus tôt, ce qui l'aidait singulièrement à suivre sa piste. Elle se remit à courir, priant pour que Kudo ne soit pas mort.

    Cependant, elle venait de se rendre compte que, même si elle arrivait à le retrouvé, elle ne lui serait pas d'une grande aide.... Mais elle n'eut pas le temps de méditer sur ces questions. Elle s'arrêta net devant deux personnes.

    L'une était Conan, moitié-assis, moitié-allongé par terre. Du sang entourait une de ses jambe. Ai leva les yeux avec difficultés vers l'autre personne, sachant déjà de qui il s'agissait. Elle croisa son regard, et su tout de suite qu'elle n'aurait jamais du venir comme ça, sans réfléchir.

    Gin avait compris qui elle était, et rien de ce qu'elle où Conan ne pourrait dire ne lui ferait changer d'avis.

    Merde!

     

    Conan resta un instant bouche-bée. Mais... Qu'est-ce qu'elle faisait là? Elle était cinglée ou quoi? Il n'osait pas dire quoi que se soit, de peur de la trahir, mais en voyant la tête d'Ai regardant Gin par-dessus sa tête, il compris que c'était inutile de jouer la comédie. Aussi n'essaya-t-il même pas de se retenir, malgré les circonstances :

    «Non mais tu es folle?! Qu'est-ce qui t'as pris de...»

    Il ne put en dire plus. Gin lui asséna un coup avec son arme, si fort qu'il se laissa à nouveau tomber par terre, presque inconscient. Ai ne réagit pas. Elle aurait voulu bouger à cet instant là, mais elle ne pouvait pas. Tout son corps refusait de lui obéir, comme paralysé. Elle était terrifiée.

    Gin plissa les yeux. Cette gamine... Elle ressemblait trop à Sherry pour que se soit un hasard. Et cette peur en le voyant! C'était forcement elle. Elle avait du inventer un quelconque produit pour rajeunir, histoire de mieux échapper à l'Organisation. Elle en était capable, après tout.

     

    «Sherry...» Fit-il, pour s'assurer que sa théorie était juste.

    «Gin.» Répondit Ai, ayant retrouvé l'usage de ses membres et de son corps en entier.

    Cela ne l'empêchait pas d'être inquiète. Autant pour elle que pour Conan, qu'elle voyait immobile, au sol. Elle se doutait qu'au pire, il serait juste assommé, mais...

    «Eh bien! Moi qui t'ai cherché pendant si longtemps, je ne penserai pas que tu vienne me voir de toi même! Railla l'homme en noir.

    -Alors, content, Gin? Tu vas pouvoir enfin en finir. Déclara Ai.

    -Non, Haibara...» Murmura Conan.

    Gin ignora la voix du gamin. Il dirigea son arme vers Sherry, savourant ce moment tant attendu. Cette fois, elle ne lui échapperait pas.

    «Haibara? Ricana-t-il. C'est ton nom d'emprunt je suppose.»

    L'intéressée ne répondit pas. Elle, elle s'en fichait de mourir ou pas. Elle se fichait de sa vie depuis qu'elle avait pris l'Apotoxin dans cette fameuse chambre à gaz. En revanche, elle ne voulait pas que le détective meurt. Mais elle voyait mal comment réussir à le sauver. Gin ne lui laissa pas le temps de réfléchir :

    «Bon, et si nous parlions sérieusement?»

     

    Conan avait les yeux fermés. Il avait mal, vraiment mal. D'abord, il avait peur que la balle qui avait atteint sa jambe n'en soit pas sortie, et cette blessure le faisait atrocement souffrir. De plus, le coup que lui avait donné l'homme en noir n'était pas sans douleur non plus. Et, pour compléter le tout, vu que Ai c'était pratiquement jetée dans la gueule du loup, il allait sans doute bientôt mourir, ainsi qu'elle. Il ne voulait pas se laisser faire mais, d'un autre côté, dans son état, il allait avoir beaucoup de mal à faire quoi que se soit. Surtout qu'il savait par ce qui c'était passé la dernière fois à l'hôtel de Haido que le projectile amnésique de sa montre était apparemment sans effet sur Gin, à mois qu'il ne l'ai raté...

    Le garçon réussit à ouvrir les yeux pour suivre ce qui se passait. Il ne pouvait tout simplement pas regarder Haibara se faire tuer sous ses yeux, mais il était impuissant...

    Maintenant, Gin allait sans doute lui poser plusieurs questions. Et, voyant l'arme se pointée à nouveau sur lui, il compris sans trop de mal que l'homme allait se servir de lui pour faire parler la scientifique. Il avait compris dès qu'elle était arrivée qu'elle ne supporterait sans doute pas de le voir souffrir sous ses yeux.

    «Si tu ne répond pas rapidement à mes questions, ton ami en payera les conséquences.»

    Ai ouvrit de grand yeux. Cela fit sourire Gin. Il avait bien compris avoir touché un point sensible, et il se demandait ce que Sherry lui trouvait, à ce gosse. D'un autre côté, il ne lui faisait vraiment pas l'impression d'être véritablement un gosse. N'importe quel enfant normal aurait été terrifié d'être menacé par une arme à feu. Lui, il était resté immobile et avait plus ou moins réussit à conservé son calme. De plus, les enfants avaient aussi tendance à pleurer à n'en plus finir dès qu'ils avaient une petite blessure. Et il avait carrément tiré sur ce gamin. Il trouvait aussi étrange qu'il ne fasse que des grimaces de douleur, et même qu'il essaie de continué à suivre ce qui se passait. Lorsqu'il observait Sherry, il avait l'impression de voir une jeune fille étrangement mature. Il avait la même impression en voyant ce gosse : l'impression de voir un adulte dans un corps d'enfant, d'une certaine façon.

    Ai fit un pas en avant. Gin fronça les sourcils. Que voulait-elle faire? De toute façon, elle avait bien compris que la vie de son compagnon était en jeu. Alors, qu'attendait-elle pour tout dire?

     

    Ai s'arrêta dès son premier pas. Elle fixait Conan, ne sachant que faire. D'un côté, il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit d'autre. Mais si elle parlait...

    Gin plaqua l'arme sur l'épaule gauche du garçon, et Sherry compris que si elle ne faisait rien, son ami allait à nouveau être blessé. Elle lança :

    «Que veux-tu que je te dise, Gin? Tu as déjà tout deviné, non?

    -Je me doutais que tu dirais ça. Fit l'intéressé. Mais tu sais très bien de quoi je veux parler. Cependant, je peux t'assurer une garantie : si tu parle, on ne te tuera pas, et peut-être même que j'épargnerais ton ami...

    -Évidement, vous...»

    Elle se tu, consciente qu'elle avait failli faire une grosse gaffe, comme dirait Kudo. Elle avait failli parler de l'APTX. Or, si jamais elle le faisait, s'en était également fini pour Conan, car Gin ne mettrait pas longtemps à faire le rapprochement. A sa manière d'agir, Ai voyait déjà qu'il considérait plus le détective comme un adversaire adulte qu'un véritable enfant.

    L'homme en noir, quand à lui, fronça les sourcils.

    «Vous? Demanda-t-il, curieux.

    -Dis-moi, comment puis-je te dire ce que tu veux si tu ne me le dit même pas?»

    Gin avait compris qu'elle essayait de changer de sujet. Il se prêta au jeu. De toute façon, il pourrait revenir sur ce point étrange plus tard. Il expliqua donc :

    «Eh bien, tu pourrais par exemple m'expliquer comment tu as rétrécit de manière si spectaculaire! Serait-ce à cause de l'APTX 4869 que tu as fait? J'ai entendu dire qu'un effet de rajeunissement avait été observé chez certains animaux ayant servis de cobaye...»

    Ai ne fut pas la seule à réagir. Conan se figea également. Heureusement, l'homme en noir était trop concentré sur Sherry pour avoir remarqué la réaction du détective. Ce dernier ne pouvait pas bouger, car Gin le maintenant au sol d'une main, et le menaçait de son revolver de l'autre. En revanche, l'homme ne perdit rien de l'effet de ses paroles sur Ai.

    «Intéressant. Fit-il. Ainsi, se serait ce poison qui serait responsable... Je suppose qu'il a du faire le même effet sur Shinichi Kudo.»

    Cette fois, les deux «enfants» devinrent livides, en particulier Ai. Le terrain commençait à devenir très dangereux! Si Gin venait à comprendre le lien entre le détective qu'il venait de citer et Conan, alors non seulement eux, mais aussi tout l'entourage de Conan, alias Shinichi, serait éliminé par l'Organisation.

    Un «bip bip» se fit alors entendre. Gin laissa son arme contre l'épaule de sa victime. Il pris un appareil dans son manteau noir, qui ressemblait à un téléphone portable. L'homme jeta un coup d'œil à l'écran, puis il souris. Il rangea l'appareil et déclara :

    «Hum. J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer. J'aurais bien emmené Sherry à notre nouveau QG pour étudier sur elle les effets de son poison, et peut-être bien me servir de ce gamin comme moyen de pression, puis tenter de vérifier la mort de Shinichi Kudo, mais je n'en ai pas la possibilité.. Toujours est-il qu'une bombe va exploser ici d'ici quelques minutes pour enlever toute trace d'un ancien trafic de drogue. J'en ai fait chanter les responsables, puis, comme nous aussi avions laissé des traces ici, la destruction de ce bâtiment a été décidée. Enfin, qu'est-ce que ça peut bien vous faire, puisque nous serez bientôt tout deux au ciel?»

    Gin se redressa soudain, se précipita vers Ai qui n'eut pas le temps de faire un mouvement, surprise. L'homme la bouscula violemment, et il disparu vite entre les machines. Pas besoin d'être détective pour comprendre qu'il avait l'intention de laisser la bombe les tuer. Conan se redressa avec difficultés et tenta de s'approcher d'Ai. Mais celle-ci, bien qu'encore sonnée, était déjà debout. Elle se précipita vers lui en posant une question parfaitement idiote, mais que tous le monde pose dans de telles circonstances :

    «Est-ce que ça va?»

    Elle s'approcha du garçon, qui avait arraché les manches de sa veste pour panser sa blessure. Il déclara, alors que Sherry arrivait à son niveau :

    «Il faut vite sortir d'ici, ou alors on va y passer.

    -Impossible! Nous n'aurons pas le temps...

    -Si! On a le temps!»

    Ai hésita, mais ils n'avaient pas le choix. Elle non plus ne supportait pas d'attendre qu'une bombe les emporte. Elle pris le bras de Conan, et l'aida à se mettre debout. Ce dernier se disait qu'ils avaient eu de la chance que Gin ne sache toujours pas que c'était lui Shinichi Kudo. Mais pour tout le reste, ils n'avaient pas eu de chance. En bref, il ne savait même pas si c'était une chance.

     

    Gin sorti très rapidement du bâtiment. Il rejoint sa Porsche, garée non-loin, démarra, et s'éloigna en composant un numéro sur un téléphone portable. Lorsqu'il fut largement hors de portée des bombes placées par l'Organisation, il vit une formidable explosion grâce à son rétroviseur. Un sourire étira ses lèvres. Il regrettait juste de ne pas avoir pris plus de temps pour tué Sherry. Mais le boss lui avait donné des ordres précis et les bombes ne lui avaient pas laisser le temps de changer cela.

     

    La police fut rapidement sur les lieux. Le commissaire Maigret fut le premier à descendre de sa voiture. Il fut rapidement rejoint par les inspecteurs Shiratori, Sato, Takagi et Chiba, ainsi que de tous les autres policiers. Leur attention étant focalisée sur les bâtiments touchés, ils ne remarquèrent pas deux petites silhouettes s'éclipser.

    L'inspecteur Sato ne mis pas longtemps à remarqué une traînée de sang. Mais elle s'arrêtait après quelques mètres.

    Tous étaient perplexes : Que c'était-il passé ici?

    Plus loin, Conan et Ai, eux, le savaient très bien. En revanche, ce qu'ils ignoraient, c'était comment ils avaient réussit à échapper à l'explosion. Ils avaient montés les escaliers le plus rapidement possible et étaient sortis pas une porte de secours. Heureusement d'ailleurs, car Gin avait verrouillé les autres sorties, mais il avait oublié celle-ci, dont la porte semblait coincée. Dans l'urgence, les deux enfants avaient réussis à la forcée et à s'enfuir le plus vite possible. Ils n'avaient pas tenus à croiser la police, pensant que cela pourrait être dangereux de le faire maintenant.

    Dans un immeuble abandonné voisin, et semblable à celui qu'ils avaient visités, tous deux se laissèrent tomber. Ai avait souvenu Conan durant toute leur course, et celui-ci avait fait du cloche-pied pendant un bon moment. Ils étaient tous les deux étonnés d'être encore vivants. Mais Gin comptait sur la blessure de Conan et l'attachement d'Ai à ce dernier, ainsi qu'aux portes verrouillées, pour les tuer avec les bombes avant qu'ils ne puissent sortir. Heureusement, le détective avait réussit à ignorer la douleur et à ce concentré sur sa fuite.

    Pendant qu'il reprenait sa respiration, la douleur continuait d'irradier de sa jambe. Il savait que c'était miraculeux qu'ils aient pu s'en sortir, et Ai savait aussi que si Kudo ne l'avait pas poussé au maximum, ils seraient encore dans le bâtiment en ce moment même. Il n'empêche que Conan était tout de même furieux d'avoir laisser filer Gin, même si il savait qu'il n'aurait rien pu faire.

    Et merde!

    Malgré cette pensée, il ne put s'empêcher de sourire. Il avait quand même une longueur d'avance sur Gin, et même l'intéressé ne c'était rendu compte de rien. Il l'avait fait parce qu'il ne pouvait rien faire d'autre. En fin de compte, ça allait lui servir, apparemment...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :