• Les noms de créatures, de peuples et de personnages en fantasy

    Ou "Faut-il appeler un elfe un elfe?"

    Oui je sais, le titre comme le sous-titre sont chelous, et l'article est pas forcément bien placé, mais comme c'est du blabla assez subjectif bien qu'argumenté, bon, on va dire que ça passe (de toute façon comme d'hab' hein, c'mon blog, j'vais bien c'que j'veux dessus, tout ça).

    Du coup, c'est quoi cette histoire de noms? Tout simplement, l'autre jour (y'a déjà un p'tit moment maintenant, plus d'un mois), une amie m'a fait un retour après avoir lu les bouquins de Pierre Bottero (La Quête d'Ewilan, les Mondes d'Ewilan et le Pacte des Marchombres en tout cas, me semble), et avait dit qu'elle aimait pas trop les romans de fantasy où, comme dans ceux précédements cités (dont l'image représente des persos au fait), il y avait des mots un peu exotiques de partout pour "donner l'air plus fantasy" alors que d'autres existaient déjà, sachant qu'à ses yeux c'était en plus, dans le cas de noms de personnages par exemple, plus dur à retenir.

    Entendre ça m'a pas mal travaillé, déjà parce que Pierre Bottero étant un peu mon écrivain préféré (oui, rien que ça), j'avoue que ma tolérance aux critiques sur ses bouquins, surtout ses trilogies, est plutôt faible (oui je sais c'est pas bien mais chut). Mais y'avait pas que ça, et comme j'ai fini par mettre le doigt dessus, je voulais le partager histoire de mettre ça au clair dans ma tête. Et par ces paragraphes je viens de justifier la présence de cet article dans le "racontage de life" vu que j'ai quand même bien raconter ma vie pour introduire le thème du jour x)

    Et du coup, pourquoi je suis pas d'accord? L'idée de mon amie, c'était que les Faëls, au font, c'était des elfes et qu'on aurait pu les appeler ainsi, que les marchombres sont l'équivalent des voleurs (gros grincement de dents de ma part), que les Frontaliers sont des Nordiques, les Raïs des Orques et que les noms du bouquins, Duom, tout ça, sont assez dur à retenir (tellement que j'arrive à sortir que celui-là spontanément si on exclus Ewilan et ceux, comme Maniel ou Edwin, qui ont des noms pas si étranges que ça pour nous).

    En fait pour tout ce qui est noms de personnages (et pour le reste mais cet argument vaut surtout pour les personnages, pour le reste j'en ai un autre), je trouve que ça donne sa "saveur" à l'univers. Pour quelqu'un qui lit de la fantasy, ça peut paraître étrange, mais j'aime bien le réalisme, et un peuple qui vit séparé de notre monde (même s'il en vient) depuis un bail, ben logiquement ils utiliseront pas les même prénoms et noms de famille que nous. Quant à ceux qui y ressemblent (Edwin, Maniel), on peut suggérer que ça vient de restes ou tout simplement du fait qu'y a toujours des contacts entre les deux mondes. Bon après qu'ils parlent toujours la même langue (non parce que français et alavirien sont très clairement intercompréhensible, je sais même pas si on peut parler de dialecte, y'a juste quelques expressions de différence), c'est vrai que c'est un peu bizarre, m'enfin ça reste de la fantasy. Tout ça pour dire que perso j'aime bien, ça donne une "musique", un peu commune entre les noms des gens et les noms de lieux dans l'univers.

    Pour le reste, déjà y'a ce que j'ai dis plus haut mais aussi que ça permet d'être plus précis. Je m'explique, les elfes, c'est comme les vampires et les loup-garous, en vrai y'a plein de variantes. Les elfes clichés sont plutôt grands, fins, élégants, proches de la nature, doués à l'arc et plutôt pâles. L'image cliché de l'elfe varie peut-être selon les gens mais ils sont souvent dans des sociétés assez structurées. Ben les Faëls non, ils ont certes les oreilles pointues, mais ils vivent dans la nature sans en être plus proches que d'autres (bon y'a bien des Faëls qui ont des capacités particulières, comme celle qui chantait à l'oreille des chevaux, mais si ça se trouve c'est une variante du chant marchombre, donc pas forcément propre aux Faëls), leur société est pas du tout hiérarchisée, ils sont petits, sombres de peau (très), et bon, ok, ils sont doués à l'arc. Il n'empêche qu'en disant Faël, t'as pas besoin d'expliquer qu'est-ce qu'ils empruntent au cliché de l'elfe. En plus, léger spoil mais y'a vraiment des elfes dans l'univers, mais qu'on ne voit pas dans les trilogies, d'où l'intérêt de donner des noms différents.

    La même chose marche avec les autres peuples, chacun a des caractéristiques pas tout à fait identiques au cliché, du coup le nom différent me paraît justifié, et de toute façon on peut faire soit-même les parallèles avec les codes récurrents de la fantasy.

    Bon, je sais pas si j'ai très bien exprimé ce que je voulais dire, mais au moins c'est fait, je retoucherais peut-être le texte plus tard. A plus ^^

    HS : argh, pourquoi dans la plupart des illus d'Ewilan les persos correspondent pas aux descriptions données dans le bouquin? Duom il est sensé être CHAUVE punaise (mode pinaillage on)


    votre commentaire
  • Bénévolat aux Geek Faëries en 2017

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est la troisième année que j'ai été aux Geek Faëries, et la seconde où j'y vais en tant que bénévole, et je voulais faire un petit point sur le fait d'être bénévole en convention et surtout aux GF (surtout que je n'ai que les GF en terme d'expérience en tant que bénévole).

    Bien sûr, le bénévolat ne convient pas à tout le monde, ça prend beaucoup de temps et d'énergie et on est pas rémunéré (m'enfin dans le cas des GF on est nourrit et a un endroit où mettre sa tente, je suppose que c'est un minimum syndical mais je suis pas sûr, j'y connais rien). Mais ça a des avantages, et c'est ce dont je voulais parler ici.

    Déjà, je trouve l'ambiance particulièrement bonne. Bien sûr, y'a des hauts et des bas, des moments de stress, on ne s'entends pas bien avec tout le monde, mais globalement y'a une ambiance chaleureuse (câlins!) et d'entraide, et on y fait, je trouve énormément de rencontres. On peut croiser des gens à un festival mais selon le contexte de la rencontre, notre humeur, notre "sociabilité" (entre autre), on va plus ou moins se lier et généralement on croise quelques personnes sans passer tout le festival avec. Là, déjà quand on est présent au montage et démontage on a plus le temps de rencontrer les gens mais on les côtoie également plus, et comme on fait des tâches ensemble on s'entraide.

    Là encore, y'a des gens avec qui on a du mal, parfois des engueulades, mais aussi énormément de bonnes choses. On y rencontre des gens géniaux, et parfois ça fait vraiment du bien. On retrouve aussi des bénévoles avec qui on a sympathisé l'année précédente, et perso les retrouvailles je trouve ça quand même assez sympa, et c'est assez spécifique aux GF.

    Et puis il y a le côté "ah, alors ça fonctionne comme ça". J'avais la curiosité de voir l'envers du décor, et c'est instructif, et pas seulement parce que ça apporte des compétences (comme savoir monter et démonter un barnum), mais aussi parce que ça aide à avoir de l'humilité quand, en tant que visiteur, on râle du retard d'ouverture du festival ou autre truc qu'on comprend beaucoup mieux quand on est du côté bénévole.

    Il y a aussi un truc que j'ai pu constater cette année, c'est que d'un point de vue féminisme inclusif, même si c'est pas parfait (y'a toujours des réflexions sexistes & cie qui traînent), c'est quand même plutôt safe, côté bénévoles en tout cas, notamment niveau transidentité, les gens ont beau ne pas forcément être renseignés, ils vont généralement se corriger une fois l'erreur de pronoms relevées, et peuvent se montrer curieux devant ce sujet dont ils ignorent tout (et je ne parle pas là d'une curiosité malsaine).

    Bref, je fais court pour déjà éviter de raconter trop tout en détail et aussi parce que ben y'a des truc que je peux pas raconter non plus, mais c'était vraiment une expérience chouette cette année encore et si ça vous tente, hésitez pas, on était pas assez cette année =P

    Des câlins!


    4 commentaires
  • Lecture scientifique : la dominance chez les animaux Comme l'indique subtilement l'image, pour une fois je ne parlerais pas de romans, mais de littérature scientifique. J'ai pas vraiment l'habitude d'en lire mais justement, c'est pour ça que je voulais vous parler de ce livre, car c'est de la vulgarisation et qu'il se lit plutôt facilement (en tout cas perso j'ai généralement du mal et là ça allait, après j'ai quand même des connaissances dans les thèmes abordés).

     Plusieurs thèmes sont mêlés ici, il est question d'éthologie (étude du comportement animal) mais cela mêle quelques questions philosophiques et de la biologie.

     "Dominants et dominés chez les animaux", d'Alexis Rosenbaum, parle comme vous l'aurez deviné au titre (du livre et de l'article) des relations hiérarchiques au sein des sociétés animales, thème très intéressant car plutôt approfondir ici. Bien sûr, l'idée n'est pas de présenter le fonctionnement social de chaque espèce animale sociale mais celui de certaines espèces est présenté, et ce pas seulement pour des mammifères, notamment des primates, mais aussi des oiseaux et poissons.

    Cela ne se voit pas ici mais le livre est assez court, donc en plus de se lire plutôt facilement, il se lit vite. Il y a des références bibliographiques mais pas d'illustrations (sans compter la couverture bien sûr), mais même si ça n'aurait pas été de refus, cela ne manque pas, les explications restent claires je trouve.

    Voilà, je ne vois pas trop quoi dire d'autre, juste que si l'éthologie ou le sujet de la dominance vous intéresse, n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à ce livre :)


    votre commentaire
  • Bon, j'ai pas forcément choisi la meilleure catégorie pour poster cet article mais tant pis, c'est pas très important.

    Les Présidentielles 2017 approchent, et certains vidéastes font donc des vidéos sur le sujet, pour éviter la manipulation (cette vidéo de Linguisticae et Usul était excellente mais n'est plus dispo, pas plus que le lien pour en télécharger la version longue, dommage, mais je vais vous en présenter d'autres similaires) ou encore se voulant une aide pour choisir pour quelle personne voter, ou encore en profiter pour aborder d'autres sujets, parfois en lien avec la politique ou pas du tout.

    Du coup voici un petit récap' perso des vidéos traitant de près ou de loin du sujet. Y'a pas mal d'articles (de Mr Mondialisation notamment) sur le sujet aussi, évidemment, mais les vidéos sont un média différent et c'est l'occasion de vous présenter pas mal de chaînes par la même occasion, donc ça fait un peu une pierre deux coups. Y'a pas d'ordre particulier par contre donc n'hésitez pas à survoler toutes les chaînes présentées!

    FIGURE - Linguisticae

    La playlist de cette émission est disponible en cliquant ici. Il s'agit plus de linguistique (comme l'indique le titre de la chaîne), donc de discerner comment "manipuler" les gens par les talents d'orateur aka parler de la forme, plus de des discussions de fond sur le programme des candidats, mais ça a son intérêt pour ne pas se laisser attendrir par la forme d'un discours, si je puis dire. Et j'ai une affection particulière pour cette chaîne car j'apprécie beaucoup le reste de son contenu, qui parle de linguistique et d'idéolinguistique de façon vulgarisée et abordable même pour les néophytes.

    L'Oeil du Fil - Le Fil d'Actu

    Chaîne que je n'apprécie pas que pour cette nouvelle émission mais aussi pour leur émission initiale, à savoir un format proche des journaux d'information télévisés, mais qui se veut indépendant et offrant une vision un peu différente, un peu comme Médiapart. Je le précise seulement maintenant même si ça paraît évident mais les chaînes que je présente peuvent paraître orientées (et je pense qu'il est difficile de ne pas l'être d'une façon ou d'une autre) et je pense que c'est le cas de celle-ci, mais les points soulevés sont, je pense, très intéressants, et l’œil du Fil est à mes yeux complémentaires de leur émission "habituelle", le Fil d'Actu.

    L'effet Julien Lepers - horizon-gull

    Bon, je ne suis objectif nulle part mais encore moins ici tellement toute cette chaîne vaut, je pense, le coup d'oeil. Néanmoins pour rester sur le sujet, cette vidéo s'attaque encore une fois à la forme et aux façons de manipuler les gens par le discours (ce qui est un peu le thème de toute la chaîne), et une autre vidéo, le SAV (Service Après Visionnage), la complète. Je vous encourage très vivement à la voir et à parcourir la chaîne!

    Présidentielles : le VIDE intersidéral - Tatiana Ventôse

    Vous le savez peut-être déjà, Tatiana est la présentatrice principale du Fil d'Actu, et elle a sa propre chaîne You Tube, qui compte notamment cette vidéo sur les Présidentielles 2017, avec encore une fois d'autres vidéos pas forcément sur le sujet (ou pas directement) mais que je trouve tout de même très intéressantes. Cette fois, comme pour le Fil d'Actu, il est aussi question de fond et pas seulement de forme.

    Méthodes d'élections par La statistique expliquée à mon chat

    J'apprécie tout particulièrement cette vidéo car elle nous permet de relativiser sur notre système d'élection et nous demander s'il est très pertinent et s'il n'y aurait pas moyen de l'améliorer. Mais je vous laisse voir de vous-même et construire votre propre réflexion!

    Marketing politique - DATAGUEULE

    Je l'avais oublié, mais heureusement la fonction éditer est là! Cet épisode de DATAGUEULE parle aussi de façon d'élire, mais pas du tout pareil. Et comme pour horizon-gull, je vous invite très fortement à parcourir la chaîne, il y a vraiment beaucoup d'excellentes vidéos!

     

    Et pour terminer, certains candidats font eux-même leur promotion sur You Tube (ou via d'autres personnes), comme Jean-Luc Mélenchon. Je n'ai pas vraiment été voir ces chaînes et je ne sais pas si c'est plus intéressant et plus complet que leur programme, mais je suppose que c'est plus clair et digeste, enfin j'espère!

    J'ai l'impression d'avoir parlé pour ne rien dire dans cet article, vu que le but était surtout de donner des liens et pas tant de développer sur ces questions ^^' Mais si vous avez d'autres vidéos ou chaînes à partager sur le sujet ou si vous voulez discuter de tout ça en commentaires, n'hésitez pas! =D Si j'oublie des vidéos et/ou chaîne j'éditerais pour les rajouter ^^


    votre commentaire
  • 1ère séance de plateau (Permis moto)

    Yo!

    Comme souvent, j'ai délaissé ce blog un p'tit moment, mais me revoici pour vous raconter ma vie! (Ho la belle rime pas prévue).

    Comme vous l'aurez normalement compris avec le titre et la miniature, aujourd'hui j'vais vous causer permis moto! Bon j'vais essayer de faire court car j'aimerais aller pioncer bientôt, mais j'y crois moyennement.

    Alors, je passe mon permis maintenant parce que mon emploi du temps me le permet, qu'il risque de moins me le permettre à l'avenir, et aussi que parce que mon code est toujours valide via le permis voiture passé y'a environ 3 ans, donc il est encore valide 2 ans normalement. Pour rappel, quand tu passes le code tu as 3 ans pour passer un permis, et une fois ce permis passer tu as encore 5 ans pour passer un autre permis, sinon tu dois te retaper le code (ce qui économise du temps, environ 200€ et ça évite de se retaper un truc chiant).

    Mais du coup je peux pas passer le permis A directement à cause de mon âge. Oui parce qu'avec la réforme faut soit avoir le permis A2 depuis plus de 2 ans et faire une formation, soit passer direct le permis A mais seulement si tu as au moins 24 ans. J'aurais 22 ans cette année, donc c'est foutu, si j'attends d'en avoir 24 mon code sera plus valide. Bon après les 200€ économisés avec le code passent dans le stage à faire pour passer du A2 au A mais je trouve ça plus acceptable disons.

    Le truc c'est que je serais limité en cylindrée dans les motos que je pourrais conduire du coup pendant les 2 premières années.

    M'enfin tout ça pour le moment on s'en fou, le permis je l'ai pas encore, je sais pas si j'aurais une moto tout de suite après, tout ça, c'était plus pour le blabla de base.

    C't'un bazar quand même le permis moto, il faut plein d'équipement qui coûte, il faut le dire, plutôt cher. Pis certains des équipements doivent absolument être certifiés, sinon tu peux pas passer le permis (au pire tu peux te faire prêter mais bon, si tu veux ta propre moto c'est mieux d'avoir ton propre matos, surtout que si tu peux pas te payer l'équipement d'où tu peux te payer le permis et la moto x) ). Du coup là faut que je rachète des gants car visiblement ceux que j'ai sont des gants de ski donc pour la moto ça va pas (vu leur tronche j'aurais pas dit m'enfin).

    Mais comme prévu je blablate, je blablate, et je vous ai toujours pas parlé de ce que je voulais vous dire à la base : comment que ça s'est passé?

    Ben franchement, bien. Pourtant il a flotté pendant les 2h que ça a duré, mais franchement, osef, le moniteur, prof, bref je sais pas comment l'appeler, m'a bien fait sentir que la moto déraperait pas, du coup j'avais confiance (surtout que au pire ça dérape en virage, pas en ligne droite, et en virage comme tu vas à deux à l'heure tu poses le pieds et c'est bon, rien de bien méchant). J'ai même pas fait tomber la moto une fois (m'enfin pour avoir un peu conduit celle de mon père sur un parking, pour le coup là j'l'avais faite tomber ^^').

    C'était progressif, on commence par du blabla sur le permis moto (flemme de tout répéter ici, j'ai l'impression d'en avoir déjà trop dit), puis il montre les commandes, dit les règles de bases (ne jamais relâcher l'embrayage d'un coup etc...), ensuite on fait plusieurs exos pour s'habituer à la position de conduite, aux commandes, à la moto et tout, on apprends à faire des virages, et petit à petit on commence à faire des bouts des différents circuits qu'on aura à l'épreuve plateau.

    Oui parce que, ça j'me sens obligé d'en parler, mais pour passer le permis moto, si on omet le code, y'a deux épreuves, plateau (min 8h) et circulation (min 12h). On commence par plateau et y'a plusieurs circuits qu'on doit savoir faire (avec pour chaque "circuit" deux possibles, mais en fait c'est juste le miroir du 1er). Bon c'pas très clair mais OSEF c'pas le sujet, mais en gros faudra faire ces différents circuit (mais seulement un sens sur deux à chaque fois) au moment de l'épreuve plateau, et aussi réciter des fiches à apprendre par cœur, entre autre.

    Bon, à la fin, comme c'est nouveau et que ça demande de la concentration, forcément tu fatigues, la pluie devait pas aider, j'm'en rendais pas compte mais j'avais pris un peu la flotte quand même, du coup j'avais l'impression de faire n'importe quoi. Mais c'était quand même très sympa, j'ai bien aimé les sensations même si je sens bien que je maîtrise pas encore trop la machine et ce que je peux faire avec. Mais même si j'ai beaucoup de trucs à améliorer c'était quand même très cool et j'ai hâte pour les prochains cours (hélas pas avant la semaine prochaine). Et mon prof m'a un peu remonté le moral en disant qu'il avait vu des gens avoir besoin de 6-8h pour faire ce que j'avais réussi en 2h.

    Par contre si vous voulez le passer aussi, hésitez pas à prendre une espèce de balle à presser avec votre main gauche (comme celle qu'y donnent au don du sang) et à vous entraîner avant, ça devrait aider, parce qu'au bout de 2 heures à jouer avec l'embrayage on le sens quand même un peu passer aussi!

    Et voilà, j'vois pas trop quoi dire d'autre sans répéter ce que m'a dit le prof, j'ai déjà beaucoup blablaté en expliquant des trucs de base ^^' J'oublie p't'être des choses. Ah oui, et j'étais sur une Yamaha MT, c'est plutôt cool! Y'en a une débridée aussi mais j'étais sur la bridée ce coup-ci.

    Et c'est (enfin) fini, je referais p't'être des articles pour raconter la suite de mon permis moto, en espérant que je m'y prenne à un moment où j'ai pas peur de prendre le temps de faire un pavé =P Si vous avez des questions, n'hésitez pas (sinon internet est votre ami).

    A plus!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires